Avertissement : impossible de se connecter à service-public.fr
Les données affichées sont susceptibles de ne pas être à jour. : 0

Guide des droits et des démarches administratives

Où est-il interdit d'apposer des publicités extérieures ?
Question-réponse

La publicité extérieure comprend tous les supports (panneaux d'affichage, par exemple), lumineux ou non, pouvant contenir une publicité (inscription, forme ou image), destinée à informer le public ou à attirer son attention et visibles d'une voie ouverte à la circulation publique. Elle est soumise à une réglementation stricte qui l'interdit dans certains lieux ou situations.

La publicité extérieure est interdite :

  • en dehors des agglomérations, sauf dans les aéroports, les gares, les équipements sportifs d'au moins 15 000 places, et à proximité immédiate des centres commerciaux si un règlement local de publicité l'y autorise,

  • sur les arbres, dans les parcs nationaux, les réserves naturelles, les sites classés et sur les monuments naturels,

  • sur les poteaux électriques ou de télécommunication, les installations d'éclairage public,

  • sur les équipements publics de la circulation routière, ferroviaire, fluviale, maritime ou aérienne,

  • sur les monuments historiques ou aux abords des monuments historiques (c'est-à-dire sur un immeuble situé dans le champ de visibilité et situé à moins de 500 m d'un édifice classé ou inscrit),

  • à moins de 100 m et dans le champ de visibilité d'un immeuble présentant un caractère esthétique, historique ou pittoresque (après arrêté municipal ou préfectoral d'interdiction de publicité),

  • dans un site patrimonial remarquable,

  • sur les murs des bâtiments (sauf quand ces murs sont aveugles ou qu'ils ne comportent qu'une ou plusieurs ouvertures d'une surface unitaire inférieure à 50 cm²),

  • sur les clôtures qui ne sont pas aveugles (c'est-à-dire qui sont ouvertes, ajourées, grillagées ou végétales),

  • sur les murs de cimetière et de jardin public.

À savoir
l'interdiction d'affichage sur les murs ou les clôtures n'est pas applicable aux publicités installées sur les équipements sportifs d'au moins 15 000 places.

Les publicités non lumineuses installées au sol sont interdites :

  • dans les espaces boisés et espaces protégés (milieux naturels, paysages, inscrits dans un plan local d'urbanisme...),

  • dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants (hors unité urbaine de plus de 100 000 habitants),

  • dans les agglomérations de plus de 10 000 habitants, ou sur l'emprise des aéroports, gares et équipements sportifs, si la publicité est visible d'une autoroute, ou d'une bretelle de raccordement à une autoroute, ainsi que d'une route express, déviation ou voie publique situées hors agglomération.

Ne sont pas autorisées les publicités lumineuses (hors système par projection ou transparence) :

  • dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants qui n'appartiennent pas à une unité urbaine de plus de 100 000 habitants (la publicité numérique est interdite dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants),

  • sur les véhicules terrestres,

  • recouvrant une baie ou dépassant le mur qui la supporte,

  • sur une clôture ou un garde-corps de balcon.

Le mobilier urbain peut supporter de la publicité numérique dès lors que la publicité sur mobilier urbain est autorisée, sauf dans les cas suivants :

  • hors agglomération,

  • dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants,

  • au sein des parcs naturels régionaux, dans les zones Natura 2000, au sein des aires d'adhésion des parcs nationaux (même dans le cas d'un règlement local de publicité),

  • si les images sont visibles d'une autoroute, d'une bretelle de raccordement à une autoroute, d'une route express, d'une déviation ou d'une voie publique située hors agglomération.

Les véhicules servant de support à la publicité ne peuvent pas :

  • stationner à des emplacements visibles d'une voie ouverte à la circulation,

  • circuler en groupe ou lentement,

  • circuler dans des lieux interdisant la publicité,

  • afficher un dispositif publicitaire lumineux.

Modifié le 27/07/2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère en charge de l'environnement
source www.service-public.fr